page image

Un ksar cathare

par Boubacar SECK, architecte , architecte

C’est un bloc de pierre qui émerge comme un menhir marmoréen de la terre cathare. Tel un ksar ciselé au milieu de l’Atlas, ce château est taillé à la fois de manière anguleuse et lisse. Sa peau paraît crépie des carrières du pont du Gard. Dans son ventre et ses bas-fonds dort le nectar le plus précieux du Pays d’Oc et de Roussillon : le vin. Cette architecture offre aux activités routinières de la viticulture un abri aussi gouleyant que le nectar qu’on y vinifie. Elle donne ses lettres de noblesse à ce métier et montre la capacité des lieux à produire des vertus conviviales.


Maîtrise d’ouvrage
Thunevin-Calvet

Architecte
Pascal Carrère

Montant des travaux
930.000 € ht (travaux, honoraires, assurances, y compris do)

Surface
1 100 m2

Démarche HQE
Panneaux photovoltaïques en toiture.
Une partie de l’énergie récupérée est revendue à EDF. Aucun plastique, polymère ou produit pétrolier n’est utilisé

Date de livraison
Septembre 2008