Edito

Ce fut une belle édition que cette Archipride sous la houlette de Loïc Daubas, architecte et enseignant à l’École nationale supérieure d’architecture de Bretagne, parrain engagé pour un monde plus respectueux de l’existant et de l’humain.
Comment toujours il s’agit pour le Conseil régional de l’Ordre de Nouvelle- Aquitaine d’accueillir, transmettre, ouvrir à la réflexion, fédérer et fêter ensemble l’architecture.

Le retour « à la maison », au 308, après deux ans sans que la fête des architectes puisse résonner en ses murs, tout y était pour une Archipride réussie : le temps clément, la présence de l’exposition des AJAP 2020, accueillie par le 308 – Maison de l’Architecture, l’implication du parrain de la promotion 2021/2022 dans la confection d’un programme inspirant et pédagogique, pour accueillir les 78 prestataires de serment sur 107 qui avaient pu répondre à l’invitation.

Dès le matin, une quarantaine des nouveaux inscrits, accompagnés de conseillers de l’Ordre, leurs marraines et parrains professionnels, se sont retrouvés à la cité jardin Claveau

Une découverte riche en témoignages, guidée par le panel des acteurs de ce projet de renouvellement urbain emblématique d’une volonté de respect de l’existant et d’impliquer l’usager ; porteur des valeurs défendues par Loïc Daubas et développant de nombreuses thématiques : projet urbain, espaces publics, équipements, en concertation et participation des habitants usager à la réhabilitation de logement sociaux, démarche de densification, agriculture urbaine et initiatives d’économie sociale et solidaire.

La déambulation s’est déroulée en présence d’un représentant du Maire de Bordeaux, Pierre Hurmic en la personne de Stéphane Gomot, conseiller municipal de Bordeaux, en charge du droit des sols, ainsi que de :

Pour la Maîtrise d’ouvrage, le bailleur social Aquitanis :

  • Isabel De Jesus Genet, Cheffe de projets aménagement urbain et Géraldine Bensacq, Res-ponsable de secteur Agence Aquitanis Bordeaux Nord.
  • Pour l’équipe de maîtrise d’œuvre :
  • Nicole Concordet, Architecte, maître d’œuvre du projet de réhabilitation,
  • Marion Garandeau, Architecte, qui intervient au sein de l’équipe de MOE urbaine avec GRAU- Susanne Eliasson et Paul Trouillot (Agence de paysage Trouillot & Hermel).
  • Margaux Savorgnan, Chef De projet de l’agence de paysage Trouillot & Hermel
  • Isabelle David, titulaire du diplôme d’architecte, cultivatrice « urbaine » d’endives dans le Blockhaus de la Cité Claveau. Un exemple d’agriculture urbaine novateur, qui regroupe plusieurs productions, dont une champignonnière et un producteur de vin.

Le parcours a conduit à la rencontre des habitants et, au passage par la base de vie, à un échange avec les Compagnons Bâtisseurs.

Une visite inspirante avant de reprendre le chemin du 308 à pied, en tram,…pour la poursuite du programme.

Sur place, après une pause pique-nique traçable, représentatif de la cartographie gastronomique des 12 départements de nouvelle-Aquitaine, où ils ont pu bénéficier des informations délivrées par plusieurs acteurs incontournables de la profession* dont les membres de la dynamique 308+, nos nouveaux consœurs et confrères se sont retrouvés en workshop.

Une nouvelle opportunité de mieux se connaître et de faire corps. Pour cet exercice proposé par Loïc Daubas, comme pour la visite du matin à Claveau, Bénédicte Mallier, du Cabinet d’émile r. et Loïc Daubas les ont accompagnés. Ils leur ont proposé de dessiner le profil de leur génération d’architecte et de se « projeter » sur leur « première » année d’architecte.

En fin d’après-midi, ils ont été rejoints par leurs consœurs et confrères plus « aguerris », par les derniers prestataires de serment attendus, ainsi que par leur entourage pour le moment de la prestation de serment.

C’est en présence notamment de Stéphane Gomot, Conseiller municipal, représentant le Maire de Bordeaux, d’Emmanuelle Maillet, conseillère pour l’architecture de la DRAC, pour la tutelle de l’Ordre, de Renaud Laheurte, directeur de la DDTM Gironde, de la directrice de l’école supérieure d’architecture et de paysage de Bordeaux, Camille Zvenigorodsky, de plusieurs anciens présidents de l’Ordre, Bernard Trinqué, Michel Moga, Eric Wirth, Serge Bergeron, Philippe Cubertafond et du directeur régional d’Action logement, Sébastien Thonnard.

Ils ont été attentifs aux messages délivrés pour l’assemblée annuelle de l’Ordre de Nouvelle-Aquitaine, par la présidente Virginie Gravière, et les vices présidents, référents des pôles présents, Vincent Souffron (pôle de Limoges), Matthieu de Marien (pôle de Bordeaux et Pau représentant Séverine Tardieu) et Claudine Gaudin représentant Patrick Vettier pour le Pôle de Poitiers.

En premier lieu, après un hommage à Claude Bouey, confrère engagé toute sa vie pour la profession, décédé deux jours avant, elle a rappelé en chiffres la part, la répartition et la dynamique d’inscription des architectes en Nouvelle-Aquitaine, 2604 et 1089 sociétés, 40% d’augmentation du nombre en 19 ans, avant de revenir sur les travaux engagés et ceux en préparation avec les membres de son Conseil au sein des 5 commissions ordinales (Juridique, Marchés Publics, Prospectives, Influences et Communication) à la Manoeuvre pour travailler tous les dossiers, les axes de ré-flexions, proposer et organiser des actions, aller à la rencontre des partenaires et des institutions.

  • • Reconnaissance de tous les architectes, un thème cher aussi au parrain de promotion, ceci afin de contribuer à faire de l’architecture un levier d’amélioration du cadre de vie des français en lien avec le CNOA et le CROA des Pays-de-Loire.
  • • Plaidoyer « Habitats, Villes, Territoires. L’architecture comme solution » portant les combats, engagements et propositions de la profession dans le contexte électoral actuel. Un outil pour aller à la rencontre des candidats puis des députés. Rédigé à l’initiative du CNOA avec les conseils régionaux.
  • • Dialogue permanent avec les partenaires de l’interprofession la Fédération du Bâtiment, les artisans avec La CAPEB, la Fédération des promoteurs, l’Union des aménageurs, l’Union Régionale HLM...
  • • Réflexions et préparation de manifestations au siège et dans les pôles autour des « Territoires et Villes de demain » avec les avocats, géomètres, paysagistes, notaires pour une invi-tation aux élus et professionnels du cadre de vie.

La ligne directrice de ce travail étant toujours de sortir de l’entre soi, de créer des passerelles (France Nature Environnement ...), de susciter des rapprochement (arc en rêve) et de s’appuyer sur le « 308+** », véritables partenaires mobilisés, alimentant la réflexion et permettant de co-construire cette intelligence collective.

Avant la prestation de serment et les remerciements adressés par la présidente, Virginie Gravière à tous les acteurs de cette journée, personnalités et partenaires présents, membres du Conseil et équipe des collaboratrices, parrain de promotion et Bénédicte Mallier qui l’a assisté, c’est Loïc Daubas qui a eu la charge de conclure cette journée dense et intense.

Dans la continuité des propositions à réflexion (visite, atelier) le parrain de promotion a délivré un message fort d’humanité, porteur des valeurs partagées par le Conseil de l’Ordre de Nouvelle-Aquitaine.

« (…)Vous allez pouvoir expérimenter pour rendre plus compatible urbanisme et architecture avec notre planète, (…)quitter l’ego pour trouver son centre intérieur afin d’être en phase avec ce qui nous entoure. Concevoir, fabriquer, et en même temps préserver. (…) d’être plus attentif aux conséquences de nos actes, plus attentif à l’habitabilité de la planète, de nos territoires, de nos villes et nos quartiers. »

« Vous serez les médiateurs entre commanditaires et usagers, à l’écoute des besoins, capables de mutualiser, pour être économe en ressources employées. »

Pour appuyer son propos Loïc Daubas avait choisi d’illustrer les pistes de réflexion proposée par des témoignages audio et vidéos (Christine Leconte, présidente du CNOA, Léonore Moncond’huy, Maire de Poitiers, Amélie Bourquard association « Chapeau et Bottes », Marion Perret-Bois, urbaniste et écologue) et sur place des contributions de Stéphane Gomot et Bénédicte Mallier, toutes appuyant la nécessité de développer l’intelligence collective pour un cadre de vie plus respectueux de la nature, de l’usager, de l’humain.

Au regard du nombre de nouveaux inscrits, la prestation de serment s’est déroulée en deux groupes, toujours « casquée » dans un « cœur » au rythme aléatoire, mais empreint d’émotion par la symbolique de l’engagement.

La fête pouvait commencer en musique et convivialité, avec la participation des étudiants du BDS (Bureau des Sports de l’ensapBx).

*308 – Maison de l’Architecture, Maison de l’Architecture de Poitiers, Maison de l’Architecture du Limousin, Pavillon – Maison de l’Architecture de Pau, MAJ Formation Continue Architecture et Cadre de vie, MAF - Mutuelle des Architectes Français, Syndicats de l’Architecture, UNFSFA, URCAUE (Union régionale des CAUE).

**308+ : 308 – Maison de l’Architecture, Maison de l’Architecture de Poitiers, Maison de l’Architecture du Limousin, Pavillon – Maison de l’Architecture de Pau, MAJ Formation Continue Architecture et Cadre de vie.