édito

Au revoir et merci !

par Boubacar SECK, Rédacteur en Chef

J’ai l’honneur d’occuper l’espace de Michel Moga pour un éditorial à la fois personnel et rétrospectif. Pour la moitié du Conseil, notre mandat arrive à son terme. Il avait débuté d’ailleurs par le slogan “ occuper l’espace et rassembler les architectes. ” Pour le Journal 308, cet objectif se traduisait par une volonté d’être l’écho de nos réflexions sur la pratique de notre métier et d’une information utile et efficace. Il s’agissait d’en faire le lieu des débats, du partage de nos expériences, de la révélation d’architectures remarquables ou de “ singularités quelconques ” comme dit un confrère, de (re)mettre sous la lumière des monographies laissées en veilleuse ou de belles promesses de pérennité pour des œuvres récemment bâties. 

Enfin, il s’agissait surtout d’en faire une caisse de résonance des coups de cœur, coups de gueule qui retentissent au fond de nos agences. 

Le 308-Journal est devenu un outil formidable pour raffermir nos liens avec les élus, les maîtres d’ouvrage et l’ensemble des acteurs avec qui nous construisons notre cadre de vie. 

La tâche ne fut pas facile. Mais nous avons réussi à échafauder un dispositif solide et poser les bases d’un édifice qui ne demande qu’à être consolidé.

Avec, je l’espère, exigence, clarté et transparence nous avons également établi des règles qui pourront aiguiller ma ou mon successeur(e) après les élections.

Je regrette toutefois que le journal ne se soit pas davantage tourné vers un lectorat plus large afin d’entendre les inquiétudes, lever les malentendus et répondre aux interrogations d’une société de plus en plus exigeante.

Pour finir, je voudrais exprimer ma gratitude.  Merci à mes collègues élu(e)s avec qui j’ai passé six agréables années et auprès de qui j’ai beaucoup appris. Merci à celles et ceux qui font tourner “ la machine 308 ” dans une discrétion et une efficacité remarquables. Merci aux membres du comité de rédaction pour la qualité des débats, le respect des délibérations et la vigilance sur les règles. Merci à Didier Lechenne (Graphiste) et Benoît Hermet (Concepteur-Rédacteur) pour leur patience et leur travail. 

Merci enfin à Michel Moga qui a présidé ce Conseil 2007-2013 avec le leitmotiv du mot ” collectif “ fidèle à ses principes et à ceux du rugby qu’il aime tant. Merci Michel pour ta présence dans les moments difficiles. 

Merci à vous chers lecteurs pour les retours encourageants.

Voilà, d’autres batailles se profilent déjà. Bonne chance à ceux qui prennent le relais et à bientôt !