page image

Vive la rentrée ! L’arbre, les enfants et la prairie

par Benoît HERMET, concepteur-rédacteur

Pour requalifier l’école maternelle La Forêt, à Eysines, Clément Miglierina s’est emparé du projet à la manière d’un metteur en scène ou d’un scénariste. Le nom du bâtiment existant est devenu un titre  : «  L’Arbre, les Enfants et la Prairie  », clin d’œil au film d’Éric Rohmer L’Arbre, le Maire et la Médiathèque. Imprimé sur un mur fuschia, il indique le nouvel accueil de l’école et donne l’atmosphère générale.

Premier mouvement, la réhabilitation d’un bâtiment des années 1970 fonctionnel mais un peu austère, où tout le monde se sentait à l’étroit. Deux classes ont été ajoutées, un bureau de direction, un dortoir, des sanitaires… Deuxième mouvement, la création d’une extension définie par Clément comme «  une colonne vertébrale  ». Elle se parcourt à la façon d’un travelling longeant la prairie du titre. Ce carré de verdure, auparavant peu utilisé, devient une deuxième cour pour la belle saison. À l’arrière-plan, un petit bois complète le panorama offert aux enfants. Derrière la simplicité de ses façades, l’extension rassemble les espaces de jeu  : la salle de motricité, ouverte sur une large baie vitrée inspirée du format cinémascope  ; «  l’heure du conte  », plus feutrée, équipée de gradins pour lire, écouter, visionner un film, et dont le toit pointu évoque le pictogramme d’une maison.

Tout le parcours s’éclaire ainsi de signaux poétiques, «  comme une ambiance de l’école inscrite en nous  », résume l’architecte. Les graphismes de lumière des néons, le rideau séparant l’aire de motricité de l’heure du conte, aux motifs dessinés par les enfants, l’oiseau en bois qui nous interpelle à l’extérieur, ou l’un des poteaux qui fait mine de redevenir l’arbre qu’il était  ! Clément Miglierina aime que l’architecture soit «  familière  », quelle que soit l’échelle du programme. Appréciant la diversité de son métier, il a collaboré avec Patrick Bouchain, qui scénarise aussi des lieux, ou avec les metteurs en scène Jean-Philippe Clarac et Olivier Deloeuil pour des expériences croisées entre l’image et la scénographie. Nourri par le cinéma, Clément voit dans le 7e art «  un espace vivant qui bat au rythme de ses acteurs  ». Une jolie définition qui pourrait être le leitmotiv des bâtiments que l’on construit.

L’arbre, les enfants et la prairie. Extension / réhabilitation de l’école maternelle la Forêt à Eysines (33) Maître d’ouvrage Ville d’Eysines

Maîtrise d’œuvre Clément Miglierina – elua®

Montant des travaux 350 000 € HT (sans honoraires)

Surface SHON Extension : 170 m2 Réhabilitation : 270 m2

Planning travaux Début des études  : mai 2011 Début du chantier  : juillet 2012 Durée  : 11 mois Livraison  : mai 2013

www.elua.eu