juridique

PPP : Le point de vue d’un juré Architecte

par Michel Moga , président de l’Ordre

J’ai été invité à participer au jury en tant qu’Architecte travaillant déjà sur un projet dans cette zone du TASTA.

Quatre groupements ont été retenus et sont reçus par le jury en Juillet 2007.

Première journée : Présentation des projets

  • Les quatre équipes présentent des concepts et des expressions architecturales très différents.
  • Des fonctionnements font apparaître le manque de précision du programme. Les responsables des divers équipements de la Ville de Bruges formulent mieux leurs critiques et leurs demandes.
  • Les Architectes du jury redéfinissent les points communs sur lesquels tous les candidats devront se prononcer afin de pouvoir analyser des réponses comparables.
  • De son côté, le Maître d’ouvrage a fixé la durée des baux de construction et de maintenance pour que les financiers aussi proposent des offres comparables.

Une semaine plus tard, deuxième journée : présentation des projets revus et plus cohérents

  • Encore une fois, ce sont les architectes qui « vendent » et défendent le projet. Ils ont beaucoup travaillé pour adapter et compléter les demandes en fonction des observations du jury lors de la première rencontre. Les projets de financement sont aussi présentés de façon à les rendre comparables.
  • Il est demandé aux groupements de faire parvenir leur dernière proposition pour la mi-septembre 2007.

Troisième journée : jugement des offres sans la présence des groupements.

  • Les analyses financières ont déjà été effectuées par les services de la Ville, et il apparaît que les offres de prix à la fin du dialogue compétitif sont très proches les unes des autres. Ce n’est donc pas le prix qui sera le critère de choix. Pour le projet retenu : 11.400.000 € H.T. de travaux, incluant au départ 1.470.000 € d’honoraires et un coût global de 36.000.000 € H.T. à la fin du bail. Rapidement le jury retient de manière unanime un projet très consensuel qui a su faire la synthèse de toutes les demandes.