urbanisme

Développement et lecture publique en milieu rural  : l’usager au cœur du projet de proximité

par Corinne Sonnier, responsable de la médiathèque départementale des Landes, Conseil Régional des Landes.  Cabinet François Guibert architectes

Depuis plus de 60 ans, les Bibliothèques Départementales de Prêt contribuent à l’aménagement culturel des territoires. Au fil des décennies, la pratique de création de points de lecture a laissé place à un partenariat avec les collectivités, afin de les accompagner dans leur mission de développement de la lecture publique et de contribuer au maillage d’un dense réseau d’équipements de proximité.

Dans les Landes, deuxième département le plus vaste de la région, le maillage ne se réalise pas sans contraintes. L’offre culturelle se doit d’être à proximité, tout en veillant à la qualité documentaire et à sa dynamique culturelle. Cette recherche d’équilibre est complexe.

Le contexte rural landais nécessite une prise en compte aussi fine que possible d’un bassin de vie plutôt que d’un périmètre administratif. Ainsi les communes, transférant dans la plupart des cas leur compétence à la communauté de communes, font pour autant le choix de la proximité, grâce à la mise en réseau d’équipements. Les réalisations récentes et les projets en cours en témoignent. Les communautés du Cap de Gascogne, d’Aire-sur-l’Adour constituent actuellement leurs réseaux. De nombreuses communautés de communautés y réfléchissent activement.

Cependant cette volonté de proximité est d’autant plus complexe que la représentation de la bibliothèque, devenue médiathèque en accueillant la diversité des médias, évolue. Les attentes des usagers également. Premier service culturel de proximité dans les zones rurales, la médiathèque y est aussi un lieu citoyen, le lieu du lien entre les habitants, entre les générations. Elle cherche dans la définition de sa politique documentaire et de services à encourager la liberté des usages, et cette évolution a un impact sur l’architecture des projets. Qu’elle privilégie la dimension ludique, l’action culturelle, les espaces de lecture ou d’écoute sur place, les salles de pratiques artistiques, la médiathèque des années 2010 assume son identité. Les maîtres d’ouvrage sont ainsi en quête de l’établissement qui corresponde à son territoire, son identité, avec ses forces et ses faiblesses.

Le département des Landes, à l’instar de ce qui peut être constaté sur le territoire national, voit ainsi émerger de nombreux projets, porteurs d’une identité propre. La Communauté du Cap de Gascogne a privilégié la diversité des supports, le lien intergénérationnel en intégrant un espace jeu dans la médiathèque.

La future médiathèque d’Aire-sur-l’Adour, actuellement en construction, sera également représentative de cette génération d’équipements émergeants. La maîtrise d’ouvrage a veillé à la constitution d’un réseau de proximité (la Médiathèque sera renforcée par deux services de proximité à Eugénie-les-Bains et à Barcelonne-du-Gers) qui sera structuré par la médiathèque d’Aire-sur-l’Adour.

Face à l’hôtel de ville, adossée aux halles réhabilitées par le même architecte, elle assumera pleinement son rôle de premier équipement culturel. Largement vitrée, elle sera à la fois un lieu de passage, pour les habitants, et sans doute pour les nombreux pèlerins de cette commune jacquaire.