coup de gueule / coeur

Coup de gueule

par denis latour , architecte

Où sont passés les dalles de granit flammé brossé, les pavés polis ?

Des rustines d’enrobé grignotent petit à petit nos chaussées et nos promenoirs. Les pavés de granit disparaissent pour du ciment, les inserts en fonte jouent à l’Arlésienne ici ou là. Sous nos couloirs de nage, les plafonds menacent de s’écrouler. La liste de nos édifices en péril est loin d’être exhaustive. Ils sont livrés aux contraintes du temps, aux coups de semonce des usages, aux défauts d’entretien et de conservation, aux manques d’intérêts collectifs.

L’entretien de nos bâtiments et espaces publics fait partie intégrante de la perpétuation de notre patrimoine architectural commun.