édito

2013 se fera avec nous.

par Le Président de l’Ordre, Michel Moga.

Meilleurs vœux à tous les architectes, 
à leurs agences et à leurs familles !

Bien sûr, en préambule, les mots d’usages  : santé, bonheur, amour, fortune et prospérité… Je vous souhaite pour ma part «  de beaux projets  ». Nous entendons, bien sûr les annonces nous prédisant une année 2013 difficile à traverser. Le pire n’est jamais sûr. Notre pays et notre région restent toujours des territoires porteurs de nombreuses possibilités. Encore faut-il que les architectes aquitains puissent avoir accès à ces commandes. Pour cela nous devons saluer l’initiative du CAUE 47 qui a organisé un palmarès départemental de l’architecture et a permis de constater, lors de la remise des prix, les liens et le respect qui existent entre les élus locaux et les architectes exerçants, pour la plupart en Lot-et-Garonne. Alors que, par ailleurs, sur des territoires plus urbains, nous cherchons les motifs qui poussent les communes à ne pas considérer les architectes locaux aptes à participer aux opérations importantes. Il faut faire confiance aux architectes et aux urbanistes d’ici.

Être en alerte Nos structures sont fragiles. Le tissu local des architectes est touché par la crise économique, les agences réduisent leurs effectifs. Si les salariés sont la force de production des agences, nous devons, avec l’UNSFA, rester très vigilants sur les risques que porte l’évolution de la Convention Collective, concernant la valorisation des qualifications des collaborateurs. La prudence s’applique aussi aux rémunérations que nous demandons pour essayer de remporter des marchés afin de faire vivre nos agences. Le projet d’AMO de vouloir former les maîtres d’ouvrage à la connaissance de l’architecture et de la pratique de notre métier va permettre la mise en place d’une écoute réciproque pour faire partager l’envie d’Architecture.

Maîtriser La moitié des agences vivent de la maison individuelle, trop de contraintes et de règlementations peuvent laisser à penser que construire avec un architecte est trop compli­qué et trop cher. En revanche cette complexification peut nous permettre de mettre en avant les compétences acquises par notre expérience et notre formation.Nous avons un devoir d’excellence  : maîtriser le client, le projet, le temps, l’argent, la règlementation, le savoir-faire et le faire-savoir, c’est à dire  : le métier d’architecte.

Transmettre  : LES ÉLECTIONS 2013 À l’automne 2013, auront lieu les élections de 9 nouveaux Conseillers pour le Conseil de l’Ordre d’Aquitaine. La tâche est passionnante. Nous trouverons certainement parmi vous de futurs élus prêts à s’engager, à donner du temps et de l’énergie pour que notre Institution et le 308 continuent de participer à aider et à motiver les architectes aquitains à poursuivre la construction d’un environnement de qualité.