édito

Traverser 2013 !

par Michel MOGA président de l’Ordre

Tenir

Le temps politique, le temps de l’administration et le temps du projet ne sont pas les mêmes. En 2014 de nombreux ouvrages seront surement inaugurés.

Mais en attendant, comment nos agences vont-elles traverser 2013 ? La région Aquitaine est porteuse de projets, l’agglomération bordelaise propose de vastes territoires à aménager, des programmes sont mis en avant jusqu’en 2030. Pourtant, le court terme est menacé.

Les clients réduisent leurs budgets. Pour être élus en 2014, certains maires mettrons en avant le fait qu’ils n’ont pas dépensé d’argent public. La procrastination devient une qualité ! La démarche vertueuse concernant l’environnement est parfois négligée au nom de l’urgence des économies.

Pour certaines agences, tout va bien sur le papier, mais en réalité les projets se décalent dans le temps, ne sont pas financés ou sont abandonnés. Parfois le PPRI ou la modification du PLU retardent les dossiers. Il est difficile de planifier le travail et de prévoir les dates de facturation de nos honoraires. Ces glissements mettent nos agences en difficulté.

Pour de nombreux confrères, l’accès à la commande devient beaucoup plus compliqué. Être choisi pour concourir relève du miracle, la tentation du dumping est grande.

Alertez-nous !

Adaptez vos structures à la réalité de vos carnets de commande. Réduire la taille des agences pour passer le cap est une décision difficile à prendre, mais le choix doit être fait au bon moment.

Ne restez pas seul face aux difficultés. Ne restez pas isolés, L’Ordre ne vous donnera pas de travail, mais pourra vous conseiller ou vous accompagner dans des démarches par rapport aux administrations sociales et fiscales.

Anticipez et gardez le contact avec la MAF, qui est toujours prête à négocier lorsque l’on fait la démarche pour étaler le règlement de la cotisation, mais qui devient intransigeante lorsque le dialogue a été établi trop tard.

Remise en question

Trouver de nouvelles commandes devient un travail au quotidien. Nous devons appendre à communiquer différemment, pour faire connaitre la qualité de notre travail, nos références, nos domaines de compétences.

La formation continue, obligatoire, mais souvent négligée peut être un avantage auprès des Maîtres d’ouvrage qui cherchent à se sécuriser par la compétence de la Maîtrise d’œuvre.

L’espoir :

La passion pour l’Architecture, la qualité des projets présentés, les débats et les diverses manifestations qui animent le 308, mettent en avant la qualité de la production des architectes aquitains, la possibilité de concevoir et de réaliser de beaux projets persiste.

Des systèmes de financement des collectivités, bien que tardifs, vont se mettre en place. Le logement social reste porteur, le logement privé suivra.

Restons rigoureux et en alerte, mais persuadés que passé quelques mois, nous retrouverons la confiance dans le futur, et la sérénité dont nous avons besoin, car enfin, dans une Europe protégée, malgré tout, -3% d’activité ce n’est pas une catastrophe et + 3% ne sera pas le paradis éternel.