page image

Les pieds sur terre benoît hermet, concepteur-rédacteur

par benoît hermet , concepteur-rédacteur

Un collège, c’est la vie dans tous ses états. Ça crie, ça flâne, ça rit aux éclats. Dans les couloirs, M. le Principal veille au grain, orchestre un équipement qui doit être fluide, opérationnel. Le collège Joseph Kessel de Monflanquin a pris ses quartiers au pied de la charmante bastide dominant les hauteurs de l’Agenais. Financé par le conseil général, il accueille 365 élèves rattachés à la communauté de communes. Conçu et réalisé par des architectes locaux, le cabinet Cauty et Laparra, associé avec l’atelier H2R, le bâtiment a été souhaité innovant par son maître d’ouvrage, notamment sur les consommations d’énergies  : panneaux photovoltaïques et solaires, régulations de température privilégiant le recyclage de l’air extérieur…

La lumière est le fil conducteur du programme. Les salles de classe, distribuées au nord et au sud, bénéficient d’un ensoleillement constant, modulé en été par des brises-soleil. Grâce aux sheds, une clarté naturelle baigne les couloirs. À la lumière s’ajoute la couleur, tel ce rouge puissant qui souligne certaines façades. Les architectes insufflent leur personnalité dans un ensemble tout d’équilibre. Derrière la haute façade de verre de l’entrée, la salle polyvalente déploie ses rondeurs de bois comme un signal chaleureux.

Sur le flanc ouest, les courbes du réfectoire protègent la cour des vents froids. La couleur, encore, et l’acoustique font des repas à la cantine un moment convivial – et plus doux aux oreilles…

Investi, M. le Principal aimerait que les élèves soient sensibilisés au développement durable – pourquoi pas avec le CAUE  ? Des confrères architectes, venus en visite1, apprécient l’ergonomie générale du bâtiment au contact des jeunes gens le pratiquant au quotidien – et oubliant certainement les auteurs de ces beaux murs  ! Une leçon de modestie, et un pied de nez à ceux qui jugent les architectes coupés des réalités terrestres. Joseph Kessel, le bourlingueur humaniste, aurait sûrement apprécié.

Construction d’un collège neuf à Monflanquin.

Maîtrise d’ouvrage

Conseil général de Lot-et-Garonne

Maîtrise d’œuvre

Mandataire  :

Agence Thierry Cauty et Jacques Laparra.

Architectes associés  :

Atelier H2R Éric Haziza et Bernard Ruis.

BET  :

INGÉROP

BET HQE  :

BEHI

BET CUISINE  :

BBN

Paysagiste associé à l’équipe lauréate  : Ambiance et Paysage.

Montant des travaux :

6 980 000 euros h.t. hors honoraires.

Surface SHON

4 440 m2

Planning travaux/dates marquantes  :

Juin 2010 par 1 mois de préparation

Début du chantier  : juillet 2010

Livraison  : août 2011

Démarche HQE et/ou Paysagère  :

5 cibles à traitement «  Très performant  »
- cible 4  : gestion de l’énergie.
- cible 7  : gestion de l’entretien et de la maintenance.
- cible 8  : confort hygrothermique.
- cible 9  : confort acoustique.
- cible 10  : confort visuel.

3 cibles à «  traitement performant  »
- cible 1  : relation harmonieuse du bâtiment avec son environnement immédiat.
- cible 3  : chantier à faible impact environnemental.
- cible 5  : gestion de l’eau.