page image

Le carrousel de verre

par benoît hermet , concepteur-rédacteur

Franche et discrète, légère et méticuleuse. Telle pourrait se résumer l’intervention d’Anne-Gaël et Julien Jouglet : douze mois pour faire renaître le marché de Lerme à Bordeaux. Douze mois, douze côtés.

L’édifice a la rondeur d’un chapiteau, d’un manège, d’une danse.Il a été réalisé en 1867 par l’architecte municipal Charles Burguet, également auteur du marché des Chartrons.

Avec celui des Douves, dans le quartier des Capucins, qu’Anne-Gaël et Julien vont restaurer dans les mois à venir, Bordeaux remet en scène ses halles métalliques.

Autrefois centres de vie commerçants, elles sont réhabilitées pour accueillir des associations, des expositions ou des spectacles.Le marché de Lerme vivotait depuis un certain temps, sans fonction déterminée, replié sur lui-même par des façades opaques.

Anne-Gaël et Julien ont restitué la structure d’origine en fonte dont la modernité, économe et aérienne, resplendit aujourd’hui sous la clarté de la verrière.

Les murs ont disparu pour de hauts vitrages, enchâssés dans des poteaux métalliques finement dessinés dans l’esprit de l’époque. Les anciens étals de marbre rouge, découverts lors du chantier, ont été restaurés par les Compagnons de Saint-Jacques, tout comme les portiques aux élégantes volutes. Deux systèmes de stores et des sas aux quatre entrées permettent de moduler l’acoustique et l’éclairage selon les manifestations : représentation théâtrale, arts plastiques…Autour, la place a été requalifiée ; des adolescents passent à vélo, des riverains s’attardent dans l’exposition en cours.

À deux pas, l’ancien bâtiment des « Serrages », où les camelots entreposaient leurs marchandises, est devenu un espace de réunion pour le quartier et l’organisation des expositions.Curieusement, la transparence des façades du marché ne faisait pas l’unanimité au départ. Ce choix donne pourtant libre cours à la vue.

Le carrousel s’est ouvert à tous les horizons. Ceux de l’art et de l’imagination.

Réhabilitation du Marché de Lerme et du bâtiment des Serrages

Maîtrise d’ouvrage Mairie de Bordeaux

Maîtrise d’œuvre 50/01 Studio d’architecture (mandataire-mission complète MOP + OPC + mobilier). ECCTA ingénierie

Montant des travaux 906 000 euros ht

Surface SHON 470 m2 (Marché + Serrages)

Planning travaux/dates marquantes :

Concours restreint, projet lauréat : septembre 2007

début du chantier : septembre 2009

livraison : septembre 2010

Démarque HQE : oui

Conformité Réglementation Thermique : oui