coup de gueule / coeur

Chantiers propres, usines sales ?

par Caroline Diraison , architecte, agence 10raisons

Un coup de gueule concernant un retour d’expérience sur les éléments en béton préfabriqué. Gain de temps, d’argent et de saleté en moins sur son chantier !

La saleté du béton est déplacée, regroupée dans l’usine qui le fabrique.Bonne chose pour notre chantier sur ce point. Mais l’envers de l’histoire le voilà  : Cette usine puise de l’eau de source pour son exploitation, puis la rejette dans la nature, rien de grave si ce n’est qu’elle n’est pas traitée  : graisses, hydrocarbures, adjuvants, laitance de ciment et autres produits nocifs accompagnent cette eau rendue à la nature…

À notre insu, à chaque chantier, c’est un site Natura 2000 qui est pollué !

À l’heure de la protection de l’environnement et de ses réglementations, la réalité est là, en Gironde.

  • photographe : agence 10raisons