formation

Pour une culture durable de la formation

par croa

En 2007, le Conseil National de l’Ordre des Architectes s’engage en faveur de la formation professionnelle continue des architectes.

En 2008, le dispositif de déclaration de formation par les architectes est mis en place.

En 2010, le conseil national décide de clarifier et de simplifier le dispositif initial de déclaration des formations professionnelles continues (pour obtenir son attestation de formation, l’architecte doit déclarer au minimum 3 jours de formations).

Au-delà des principes édictés par la profession, la formation continue des architectes implique une démarche fondée sur l’engagement personnel et la liberté de choix du parcours de formation.

Ancrer sa pratique professionnelle au cœur des préoccupations sociétales.

La formation continue doit en effet permettre de s’interroger sur sa pratique professionnelle, désormais inscrite dans une société en pleine mutation. De nouvelles exigences, des compétences de plus en plus variées, des formes d’intelligence émergentes et d’optimisation des pratiques s’imposent désormais à l’architecte, au concepteur, au maître d’œuvre.

L’environnement de l’exercice professionnel de l’architecte est complexe tant par la multitude des acteurs impliqués dans l’acte de construire que par la multiplication des contraintes règlementaires et administratives. L’architecte se situe donc dans un espace pluridisciplinaire qu’il doit maîtriser pour exercer et pour « réussir » un projet.

La diversité et la qualité de l’offre de formation permettent ainsi à l’ensemble des acteurs du cadre bâti de disposer d’outils indispensables qui valorisent les compétences, soutiennent l’évolution des acquis, approfondissent des connaissances et actualisent des savoirs. Se former enrichit et structure durablement le socle essentiel de la performance professionnelle et économique.

Le développement durable, un axe de formation privilégié.

En diversifiant leur approche du développement durable et de la qualité environnementale par la richesse de leur offre, les centres de formation des architectes s’imposent comme des lieux de ressources incontournables du réseau professionnel et contribuent ainsi à l’ouverture à de nouvelles pratiques, à de nouveaux marchés potentiels.

L’intégration des critères environnementaux dans les processus de conception du projet peut en effet se révéler complexe. Dans ce contexte, il est nécessaire que les architectes puissent actualiser et affiner leurs connaissances sur le sujet. Le véritable enjeu d’une démarche de qualité environnementale ne réside-t-il pas dans la prise en compte de celle-ci comme valeur ajoutée au projet architectural, paysager et d’urbanisme ?

Les formations autour du développement durable se donnent pour objectif de mettre en pratique les connaissances acquises et d’affiner son approche critique. Elles tentent de résoudre les questionnements issus de l’expérience professionnelle et de la participation à ces cycles, à travers la conception de solutions techniquement avancées et de leur mise en situation. Les formations offrent ainsi les repères structurés nécessaires à une pratique raisonnée des outils proposés.

Les échanges et les retours d’expériences, permettent également d’obtenir un résultat plus durable, une analyse critique salutaire et dynamique positionnant les architectes comme des professionnels à la pointe de l’innovation. Enfin, ces constats partagés concèdent aux architectes une capacité à répondre aux défis économiques, environnementaux, sociaux et culturels.

À la recherche d’un langage commun sur les enjeux d’une conception et d’une construction désormais inscrites dans une démarche de développement durable, les centres de formation des architectes et des acteurs du cadre bâti œuvrent pour assurer la qualité et la durabilité des savoirs communs.