carte blanche

Une tribune libre donnée à une consœur ou un confrère tiré au sort parmi les architectes de la région Nouvelle-Aquitaine.

Polyèdre : « Solide de l’espace de dimension 3 dont la frontière est réunion de parties de plans »

par Yocto Studio - 8 rue Charles Gide 87 000 Limoges - yocto.studio - Inscription à l’ordre : 083795

C’est au cours du printemps 2015, lors d’une présentation publique, que se joue une rencontre inattendue. Le collectif BSP porteur du projet Tram-train et travaillant sur les questions de mobilité en Limousin est interpellé par le collectif.748, groupement d’artistes et designers, dédié à la promotion et la diffusion de la création contemporaine locale. Les échanges qui en découlent révèlent très rapidement un amour commun du territoire, une vision partagée de ses potentiels, mais aussi et surtout une même énergie à y déployer. S’ensuit une étroite collaboration entre associations qui se poursuit encore aujourd’hui.

Jeunes diplômés, architectes, designers, artistes, riches de nos parcours et expériences personnels mis en commun, mais tous confrontés aux mêmes problématiques de l’arrivée sur le marché de l’emploi, l’idée nous vient rapidement d’entreprendre également la construction de notre propre structure professionnelle. Yocto Studio voit le jour en juin 2016.

Le concept est simple, la somme des compétences et regards issus des différents domaines de la création permet d’aborder toutes les échelles  : de l’urbanisme à l’objet, en passant par l’architecture, le design et la communication. Cette approche transdisciplinaire donne alors la possibilité de composer l’équipe en fonction des particularités et besoins de chaque projet. Mais c’est au quotidien que cela prend tout son sens. D’abord au sein même du studio, où la confrontation et le mélange des savoirs décuplent les possibles, étoffent les réponses, tout en nous affranchissant chacun du strict cadre de nos métiers. Cela permet par tâtonnement de nous initier mutuellement, au fil des projets, à d’autres pratiques, outils et manières de faire. Ensuite, il y a les rencontres, chaque commande offrant l’occasion de côtoyer de nouvelles personnes et les univers qu’elles portent  ; que ce soient celles qui nous confient leurs besoins, leurs envies, leurs rêves, ou celles qui nous épaulent dans leurs réalisations par la transmission de savoirs. Pédagogie qui s’inverse avec plaisir lorsqu’il s’agit d’intervenir au sein des écoles d’Arts et de Design ou lors d’ateliers et workshops sur le terrain.

C’est au travers de ces multiples casquettes  : d’habitants, de militants associatifs, de professionnels, d’apprentis et d’enseignants à la fois, qui se croisent, s’entremêlent et s’enrichissent en permanence, que nous façonnons progressivement notre propre métier.