profession

Idée cadeau pour architecte pratiquant

par Julien Vincent, architecte.

Attention, vous allez vous délester des « ?trente sept euros cinquante ? » les mieux investis de toute votre vie : Offrez à votre architecte préféré la bible de Léonard Hamburger, « Maître d’ ?uvre bâtiment, Guide pratique, technique et juridique — 3e édition » éditions Eyrolles. Ce pavé de 450 pages, je l’ai attaqué en pensant qu’il était suspect de se voir enseigné par un ingénieur ce qui fait 90 ?% de mon quotidien d’architecte. Je vous rassure, j’en connaissais déjà une partie, apprise sur le tas auprès d’enseignants d’un jour, confrères ou artisans. En fait, cet auteur sait tout sur la partie maîtrise d’oeuvre de notre métier, de la mise au point des honoraires en équipe aux commissions finales de sécurité en passant par les négociations avec un bureau de contrôle ou une entreprise difficile, ou même les certifications environnementales, l’OPC, la synthèse, etc. Je mets au défi celui à qui vous l’offrirez de savoir quelque chose sur la maîtrise d’oeuvre qui ne serait pas dans ce livre. En fonction de son niveau, il pourra le lire de A à Z ou aller y piocher ce qu’il lui manque pour s’améliorer, à chaque étape des projets, et se tenir informé des nouveautés de 2016. Plus tard, il lui permettra de se diversifier vers d’autres types de programmes. En plus de toutes les informations déjà réunies dans cet ouvrage, il y trouvera aussi une multitude de liens internet à aller voir pour creuser plus loin ou profiter d’outils gratuits en ligne, peu connus mais bien utiles. Avoir ce livre en poche, c’est comme avoir avec moi un ancien architecte expérimenté, qui me suivrait partout et me donnerait toutes les solutions, uniquement lorsque je décide de l’ouvrir à la bonne page. Et parfois, lors d’une difficulté, il me glisserait une phrase prête à prononcer, par exemple : « Ce n’est pas pour la maîtrise d’oeuvre que vous devez faire vos études d’exécution, c’est pour vos salariés ! » (page 417, chapitre 5.1).

Ce livre devrait faire partie de l’enseignement HMONP ! En plus du sentiment d’avoir beaucoup progressé, la lecture de ce livre soulève trois questions.

1. Jusqu’où serais-je allé, en 11 ans de pratique, si j’avais acheté ce livre à mes débuts ? 2. Un jeune diplômé n’est-il pas plus attractif sur le marché du travail, lorsqu’il maîtrise ce savoir ? 3. Les architectes possédant cet acquis devraient-ils accéder à une forme de certification ?

Maître d’oeuvre bâtiment Guide pratique, technique et juridique Leonard Hamburger éditions : Eyrolles 386 p., 2016.

1 HMONP : Enseignement de 6e année en architecture, permettant d’obtenir par jury l’Habilitation à la Maîtrise d’ ?uvre en son Nom Propre