formation

Les écoles d’ingénieurs forment des ingénieurs. Les écoles d’architectes formeraient des architectes. Mais les écoles d’architecture forment à l’architecture …

par Philippe Cazaux, architecte, vice-président du Conseil régional de l’Ordre d’Aquitaine.

L’année supplémentaire de HMONP en alternance entre une agence d’architectes et des cours théoriques à l’école doit permettre d’appréhender tous les aspects de l’exercice de la maîtrise d’œuvre et d’ébaucher un projet professionnel.

Mais, sept mois, c’est peu pour apprendre un métier aussi complexe que le nôtre. Sept mois, c’est trop court pour mener un projet, même de faible importance, dans son intégralité. Toutes les agences d’accueil ne disposent pas de la matière (projet adapté) et ne sont pas en mesure d’investir suffisamment de temps de formation pour de jeunes diplômés qui les quitteront à l’issue de leur stage.

La HMONP repose fortement sur la capacité des entreprises d’architecture à rémunérer un jeune diplômé à hauteur d’un contrat classique alors qu’il est là pour apprendre et non pour produire et qu’il s’absentera régulièrement pour des cours dispensés à l’école. En conséquence, des nombreux postulants choisissent leur agence d’accueil par défaut, loin de leurs besoins en formation et voient leur participation aux projets limitée aux phases de conception et non étendue à des tâches administratives, de gestion ou de chantier essentielles à aborder pour obtenir une formation complète.

Les jeunes « postulants », déçus lorsqu’ils comprennent que le diplôme ADE n’est pas un aboutissement, réalisent souvent que la HMONP ne leur permet pas non plus ni d’investir tous les champs de leur future pratique professionnelle, ni de définir le cadre d’exercice de leur installation dans le métier d’architecte. Au mieux, certains prennent conscience de leurs lacunes et réalisent qu’un architecte devra apprendre durant toute sa vie professionnelle.

Aussi, compte tenu des retours d’expérience de chacun, une réflexion croisée ( école – enseignants – postulants en Mise en Situation Professionnelle - membres des jurys et professionnels architectes ) s’impose pour évaluer et améliorer l’efficacité et la pertinence de la HMO et prendre en compte les attentes pédagogiques des ADE, la capacité à y répondre pour les structures d’accueil, la nécessaire compensation de cette charge pour les agences et l’adaptation au monde du travail du calendrier de cette formation en situation professionnelle.

HMONP ?

L’habilitation à exercer la maîtrise d’œuvre en son nom propre a été créée par décret en juin 2005 dans le cadre de la réforme des études d’architecture conduisant à la structure européenne dite LMD (Licence-Master-Doctorat). Les candidats à l’HMONP sont formés et habilités depuis 2007. Cette habilitation, spécifique au droit français, ouvre à ses titulaires la possibilité de porter le titre d’architecte en s’inscrivant à l’Ordre, et d’exercer la maîtrise d’œuvre dans le cadre prévu par la loi du 3 janvier 1977. Les architectes diplômés d’État (ADE) ou titulaires du diplôme d’Etat d’architecte (DEA) se distinguent des titulaires de l’HMONP, car ces derniers sont les seuls à pouvoir endosser les responsabilités personnelles prévues aux articles 3 et 10 de la loi du 3 janvier 1977, à savoir : — La possibilité de s’inscrire au Tableau de l’Ordre des architectes et porter le titre. — La capacité d’établir un projet architectural faisant l’objet de la demande de permis de construire.

Extrait du site http://www.architectes.org/les-études-d-architecture.