cultures

De Venise, nouvelles du front

15ème Biennale internationale d’Architecture du 28 mai au 27 novembre 2016.

par Sophie Bertrand, architecte.

« Nouvelles du front » est le thème donné par l’architecte chilien Aravena cette année. Architecture et politique donc. La lumière est mise, enfin à grande échelle, sur des projets alternatifs, joyeux et résistants, des techniques anciennes, des matériaux bruts, recyclés ou de réemploi, des projets de peu, des habitants et leurs histoires.

La Pologne applique le principe de traçabilité des produits à la construction d’un bâtiment. Un schéma répertorie ainsi : ouvriers non déclarés, ouvriers sous-payés, ouvriers accidentés…

La Grèce rappelle : en 6 ans, la baisse du secteur d’activité de la construction atteint 85%.

La Roumanie nous montre des marionnettes attablées devant des arêtes de poisson. Elles martèlent « on a faim ».

Ce n’est plus le moment de parler architecture.

La voie est étroite. La moitié des projets présentés reste dans un greenwashing cynique, ou un aveuglement tenace.

En se positionnant hors débat, l’Australie offre un bassin où délasser ses pieds. Il est annoncé «  la piscine est l’espace de la démocratie  ». Pourtant participer au débat pourrait permettre d’avancer sur le risque d’incendie et la rareté de l’eau.

«  Nouvelles richesses  » est le point de vue choisi par les commissaires d’exposition du pavillon français, Obras et le collectif AJAP 14. L’exposition se déploie dans les quatre salles du pavillon.

Entrée - Territoires Sous la lumière naturelle de la verrière, des panneaux publicitaires déroulent des images de la périphérie, réalisées par le collectif « France(s) Territoire Liquide », des photographies à la Depardon. Réminiscence d’un article de celui-ci, annonciateur de la visite à venir.

« J’ai confiance dans ce rééquilibrage du territoire. Il faut repartir de zéro, réinventer, développer la démocratie participative qui implique une prise de responsabilité des gens par rapport à divers sujets. Je suis optimiste.

Le photographe capteur de réel est confronté à une réalité souvent terrible. Il faut rester ouvert et humble, il y a de belles surprises à accueillir. »

Salle de gauche - Récits Parmi les six projets présentés via un reportage auprès de ceux pour qui nous construisons, il y a cet entretien revigorant de ce jeune concierge. Il a choisi de travailler dans les tours d’habitation réhabilitées par l’agence BMC2 pour la Société HLM La Plaine Normande à Rouen. Il a la satisfaction de voir ces lieux de passage, dont il prend soin, devenir des espaces de rencontres. Et puis « la petite mosaïque c’est sublime, ça prend la lumière comme c’est pas permis ».

Salle de droite - Savoir-Faire En symétrie, six autres projets présentés dans leur contexte et leur matérialité : pierre, bois, terre… et leurs volumes : maquettes du site, du principe constructif et de détails. On sent la main de celui qui construit. On caresse les murs habillés par une immense coupe-perspective, juste au trait, habitée de mille et un personnages.

Salle du fond - Terreau En point d’orgue, un foisonnement de projets est présenté. Il témoigne d’une constellation de pratiques minoritaires, riches de sens et porteuses d’avenir, décidées à essaimer. Minoritaires et résistantes.

Le pavillon français ne joue pas avec le désir du consommateur, il s’adresse au citoyen. Il nous demande de prendre un temps de réflexion. Je quitte Venise nourrie de projets qui font écho à ma pratique d’architecte de proximité et enthousiaste devant l’étendue de ces mêmes nouvelles richesses.

(1) Article de Armelle CANITROT La Croix - le 01/12/2014 Le livre édité à l’occasion de l’exposition nous invite à compléter notre visite, petit manifeste de l’architecte face à ses responsabilités. Obras - Collectif AJAP 1 - Nouvelles richesses / New riches- Editions Fourre-Tout- 2016 -Pavillon français – 15ème Exposition internationnale d’Architecture – La Biennale de Venise Pour vous accompagner dans votre voyage, ou pour voyager depuis chez soi Salvatore Settis, Si Venise meurt , Bibliothèque Hazan 2015