cultures

Domaine de Boisbuchet

Un pôle d’excellence rurale.

par Patrick Vettier, architecte.

L’exposition «  Formes nues  », design domestique et aluminium au Japon (1910 – 1960) visible actuellement à la Maison de l’Architecture Poitou-Charentes à Poitiers, présente une collection mise à disposition par le Domaine de Boisbuchet à Lessac en Charentes. Cela me donne l’occasion de présenter ce lieu singulier de «  Boisbuchet  », fondé par Alexander Von Vegesack, collectionneur d’art et co-directeur du Vitra Museum dans les années 2000.

À l’origine d’une résidence du XIXe siècle, à mi-chemin de Limoges à Niort, d’Angoulême à Poitiers, le Domaine de Boisbuchet est un lieu de rencontres créatives où s’expriment de façon innovante par des workshop, l’architecture et le design à la recherche d’une relation durable entre nature et inventions humaines.

Dans ce cadre spécialement conçu en tant que «  pôle d’excellence rurale  », en coopération avec le Vitra design museum et le Centre Pompidou, les ateliers d’été de Boisbuchet sont des rendez-vous uniques pour la création où des artistes de renommée mondiale, animent et partagent leur démarche créative avec les étudiants à la recherche de nouvelles inspirations.

Le Domaine de Boisbuchet bâti en 1865 sur une colline en pleine nature charentaise, bordé par la Vienne est aussi une promenade architecturale jalonnée de bâtiments uniques.

La maison d’hôtes japonaise faisait autrefois partie d’une grande propriété dans la préfecture de Shimane à l’ouest du Japon, cette maison traditionnelle, construite au XIXe siècle, a été offerte à Boisbuchet par la Japanese Kominka Research Society. Démontée pièce par pièce, elle fut importée et reconstruite à l’identique à Boisbuchet par une équipe d’artisans japonais.

Le subtil Pavillon de papier est le premier bâtiment permanent construit en Europe par Shigeru Ban (Pritzker Prize en 2014). Cette œuvre architecturale fut réalisée à Boisbuchet en 2001 avec l’aide de 24 étudiants internationaux.

Le dôme en bambou et en fibre de verre érigé en 2006, a été réalisé par l’ingénieur et architecte Jörg Schlaich, collaborateur quelques décennies plus tôt de Frei Otto pour le stade olympique de Munich. Ce dôme rend hommage au design aérien des structures flexibles et au bambou comme matériau. Une variante du dôme, d’une surface supérieure de 30 % construite en 2009 est constituée de baguettes en fibre de verre connectées entre elles par des manchons en aluminium spécialement fabriqués pour cet usage et recouverte d’une membrane indéchirable, étanche et translucide.

Le manège constitue la pièce maîtresse d’une série de pavillons en bambou réalisés en 2007 par l’artiste et architecte allemand Markus Heinsdorff à l’occasion d’une exposition en Chine. Pour la structure servant de support, Heinsdorff a utilisé des tubes et du contre-plaqué en bambou fixés ensemble par des attaches en acier spécial. Les membranes en polycarbonate servent de toit et de surfaces murales. Le pavillon de 120 m² peut accueillir jusqu’à 150 personnes. L’institut Goethe et la République populaire de Chine firent don du manège à la fin de l’exposition.

La cabane est située dans l’axe central de la dépendance du XIXe siècle, les architectes bavarois Brückner & Brückner ont construit cette maison lors d’un atelier en 2006 à Boisbuchet. Répondant à l’incarnation même de l’architecture, la cabane est constituée de rondins de bois soigneusement empilés qui servent généralement de bois de chauffe entreposés le long des pâturages de Boisbuchet. De près d’un mètre d’épaisseur, les murs constituent une seule cellule transpercée par la lumière qui scintille, au travers des bûches, comme les étoiles dans la nuit.

La maison de bambou et la salle de conférences sont l’œuvre de l’architecte colombien Simón Vélez construite avec l’aide d’étudiants en 1999.

La pyramide des architectes Brückner & Brückner a été construite au bord du lac en 2007. La structure quadrilatérale symbolise le feu, l’eau, l’air et la terre et s’intègre parfaitement à la nature riche et diversifiée de Boisbuchet.

La Techstyle-Haus installée à Boisbuchet, énergiquement autonome a été développée par des étudiants de la Rhode Island School of Design, de la Brown University (États-Unis) et de l’University of Applied Sciences of Erfurt (Allemagne) pour la compétition du Solar Decathlon Europe 2014. La Techstyle-Hausest conçue pour utiliser autant d’énergie qu’un sèche-cheveux, elle est destinée à accueillir les designers tout au long de l’année.

Domaine de Boisbuchet 16500 Lessac www.boisbuchet.orgue.