Communciation

Le 308 (le journal).

par Laurent Vilette, architecte.

Au moment où la diffusion du 308 s’élargit aux 600 architectes établis en Limousin et Poitou-Charentes, ces quelques lignes pour le présenter.

Le 308 (le journal) est né en décembre 2008, date de parution de son numéro 1 devenu depuis numéro «  collector  ».

La première «  page-image  », celle consacrée à un projet, présentait le 308 (le lieu), dont le chantier de restructuration se déroulait à Bordeaux, sur la rive droite de la Garonne (un confins pour les Bordelais  !).

Un texte parlait du nouveau rôle précieux de l’architecte dans les opérations d’habitat participatif qui commençaient à apparaître. Une page entière s’attardait sur les procédures en PPP. Une «  note de lecture  » de Boubacar Seck, premier rédacteur en chef du journal, était consacrée à l’ouvrage d’Alain Botton «  l’architecture du bonheur  » . Le Président de l’Ordre, Michel Moga, écrivait dans son éditorial  : «  ce premier numéro […] doit réveiller en nous tous l’envie de nous parler  ». Les principes étaient en place, la petite histoire pouvait commencer.

Le journal est élaboré par un comité de rédaction, composé de binômes architectes élus-salariés qui représentent l’Ordre et chacun des modules rassemblés au 308 (le lieu) et de rédacteurs invités.

Au début bimestriel, le 308 (le journal) est devenu trimestriel avec un numéro spécial par an. Chaque parution donne inévitablement lieu à une course contre la montre pour rassembler et éditer tout le contenu afin de respecter les échéances désormais réglées sur le passage des saisons. 5 000 exemplaires (bientôt 7 000) sont ensuite distribués vers les architectes et un large panel d’acteurs de la culture et du cadre bâti, professionnels, élus et institutions.

Quelques règles simples régissent la parution. Le journal n’est pas que celui de l’Ordre, quand bien même il le finance. Le comité de rédaction décide du contenu en autonomie. Il n’y a pas de publicité ou d’articles à caractère promotionnel. Les projets retenus pour la «  page-image  » doivent être construits sur le territoire régional par des architectes de la région  ; ils ne peuvent être ceux d’élus en cours de mandat. Le journal doit veiller à la représentation équilibrée de tous les départements.

Ce 32e numéro est placé sous le signe d’un mariage pour tous. Il fête cela à sa manière en s’agrandissant d’un pli supplémentaire qui ne demande qu’à accueillir des contributions en provenance des douze départements dont il est désormais l’un des moyens d’expression. Le dernier comité de rédaction a accueilli avec grand plaisir leurs premiers représentants. Bienvenue à tous ceux qui le souhaitent dans ces modestes pages, nous attendons vos textes !.

à noter : tous les articles des anciens numéros du journal 308 sont archivés numériquement et consultables sur le site www.le308.com rubrique «  un journal  ». Depuis le numéro 26 (janvier 2015), une version pdf complète est disponible pour lecture sur tablette et mobile.