juridique

Estimation des honoraires  : HALTE AU DUMPING INVOLONTAIRE  !!!

par Olivier Boyer-Chammard, architecte, expert de justice.

Lors des appels à candidatures, nombre d’architectes proposent couramment des honoraires inférieurs à 5 % pour une mission complète (avec EXE  !), y compris pour de petits projets complexes comme une dizaine de logements collectifs en centre-ville  !!! Suite à un récent colloque sur le dumping, un compte rendu rapportait les interventions et contributions d’architectes dans lesquelles on peut s’étonner de lire ça et là  :

• «  L’architecte n’est pas un gestionnaire (sous-entendu  : ce n’est pas son métier et il n’a pas à l’être)  » ;

• Les taux d’honoraires imposés par certains Maîtres d’Ouvrages peu scrupuleux sont devenus insupportables  » ;

• « L’Ordre doit tout faire pour obtenir qu’un barème-plancher soit publié et, pourquoi pas, rendu obligatoire…  » ;

En vingt ans, le temps à passer à mission égale a peu ou prou été multiplié par deux quand les honoraires (d’une équipe bien souvent pléthorique) ont, eux, baissé d’un bon tiers. Conséquence  : la rémunération horaire de l’architecte a été divisée… par quatre  ! Et le BIM aggravera ce constat.

Le temps où le niveau moyen des honoraires permettait d’équilibrer les comptes annuels, justifiant à lui seul l’inutilité d’une gestion du temps à passer, est bel et bien révolu. Se fier aveuglément à un taux d’honoraires présupposé convenable est devenu économiquement suicidaire.

Une méthode, simple – voire simpliste – permet pourtant de vérifier la pertinence économique d’un taux d’honoraires.

Il est donc fondamental que chaque architecte se forme de manière à être en mesure d’appréhender cette méthode analytique rapide et fiable de vérification de la cohérence des honoraires d’abord calculés au pourcentage*.

C’est, un des moyens de combattre ce dumping qui asphyxie progressivement la profession.

En outre, ce travail fait, quoi de plus simple que de remplir l’obligation d’affichage de nos tarifs, que nous rappelait dernièrement le Conseil National de l’Ordre.

*Ce sujet vous sera proposé prochainement lors d’une conférence du cycle «  De l’agence d’architecture à l’entreprise d’architecture  », organisée par le croaa.