carte blanche

Savoir lire le bâti ancien

par Isabelle Nadalon-Bousquet, architecte d.p.l.g Atelier Archéco - Le Bourg, 19800 Meyrignac-l’église Inscription à l’Ordre : 073860atelierarcheco@orange.fr

En avance sur la réforme territoriale, le journal 308 devient le journal des architectes de la grande région qui réunira bientôt le Limousin, le Poitou-Charente et l’Aquitaine. La carte blanche, un article offert à un architecte tiré au sort, s’étend donc vers de nouveaux départements, en commençant par Isabelle Nadalon-Bousquet, de Corrèze.

L’aventure de l’Atelier Archéco commence, alors que je suis encore étudiante, par l’héritage d’un presbytère fortifié datant de la fin du Moyen Âge, situé dans un bourg minuscule, rural et à fort caractère patrimonial.

Un chantier grandeur nature s’offre à moi et c’est en tant qu’architecte «  diplômable  » qu’il y a dix ans je m’installe d’abord comme maître d’œuvre.

Un bureau dans l’ancien fournil, les travaux de rénovation avec mon mari de tout un ensemble de bâtis toujours en cours, un lieu de vie et d’expérimentation de techniques et de matériaux, une véritable vitrine pour mes clients.

La chance de rencontrer de vieux artisans maçons qui m’apprennent à lire et à traiter le bâti ancien en me communiquant leur passion.

Trois ans plus tard, je passe en parallèle mon diplôme (dernière promotion du d.p.l.g  !) et je continue en tant qu’architecte libéral. Mon intérêt pour le bâti ancien, le respect de l’environnement et de la santé fait que ma clientèle est à 90 % privée et que mes projets sont aussi majoritairement dans l’existant  : transformation de granges ou d’usines en habitations, en E.R.P, extensions de maisons en ossature bois…

Pour des missions plus importantes, je m’associe avec d’autres confrères et consœurs, donnant lieu à d’heureux échanges. Et depuis un an, un dessinateur nommé Ancelin est venu me rejoindre  : soulagement pour moi et grande synergie dans l’atelier  !