profession

Quel logiciel  ?

par croa

Vers quel logiciel s’orienter pour faire le grand pas  ? Nous avons posé la question à une poignée de spécialistes puis aux éditeurs des trois logiciels BIM  : Allplan, Archicad, Revit. Ces derniers nous ont livrés, avec une certaine honnêteté, les avantages et inconvénients de leurs solutions.

Le BIM est jeune et évolue constamment. Ce qui est vrai aujourd’hui, ne le sera peut-être plus dans six mois. Certaines de ces informations peuvent déjà dater un peu.

Peu importe votre méthode actuelle, il faudra tout réapprendre pour votre futur logiciel BIM, car même Revit n’a pas grand chose à voir avec Autocad.

Selon les départements, le logiciel le plus répandu est différent, en fonction des offres commerciales  : les prix publics sont théoriques, ils sont dégressifs pour plusieurs licences, négociez  !

Le groupe de travail BIM.

ALLPLAN

Tarifs Environ 6 000 € HT ou 400 € / mois. C’est à notre sens le moins cher, car il inclut à ce tarif une solution très complète, d’un outil simple pour les études de faisabilités à un outil de rendus perspectifs très puissant (moteur de rendu physique de Cinema4d).

Formation et prise en main 2 jours de formation minimum. C’est la grande force d’Allplan, il est simple et intuitif. Son interface est facile à appréhender. On s’y met facilement.

Travail collaboratif externe Allplan intègre une fonction de comparaison entre différentes maquettes IFC (architecte / ingénieur) et une plateforme de visualisation en ligne pour le maître d’ouvrage. Pas de détection de collision pour le moment, mais l’ajout est prévu pour bientôt. Le logiciel intègre une solution d’annotations pour la collaboration (la version 3d du nuage + légende). Un logiciel externe (gratuit/simple ou payant/élaboré) vous sera conseillé comme outil dédié au BIM manager. Pour la conversion de nuages de points de scanners 3D, il faudra attendre.

Formats d’échange Le logiciel est certifié IFC par la Building Smart Alliance, en import comme en export. Il maîtrise les échanges dans ce format libre, qui devrait être LE format d’échanges de fichiers  : le format IFC pourrait être comparé au «  pdf du BIM  ». Les maîtres d’ouvrage pourraient demander une maquette IFC en Concours, PC, DOE, etc.

Travail collaboratif interne Il est possible de travailler à plusieurs architectes dans le même fichier, mais cela semble moins intuitif que le reste du logiciel.

Quel ordinateur pour le BIM sur allplan  ? Un ordinateur récent et plutôt puissant, avec une bonne carte graphique. Plutôt un PC. Sous mac OS, vous devrez passer par un émulateur de Windows. Notre recommandation  : un PC dans les 1 000 € HT avec un processeur i5 ou i7, 8 Go de ram, si possible un disque SSD, une carte graphique puissante, et un écran minimum de 20’’.

Les «  plus  » de allplan Il est le plus intuitif, efficace, et complet. Le BIM facile et accessible. Si vous n’avez pas envie de vous y mettre et que vous n’aimez pas l’informatique, nous vous le recommandons. Et si vous êtes seul et travaillez sur des projets de petite taille, c’est celui qu’il vous faut.