page image

La fabrique rêvée

Atelier Zélium, création de décors, 
costumes et accessoires 
à BORDEAUX (gironde)

par Benoît Hermet, rédacteur journaliste

C’est un projet atypique et dans l’air du temps, stimulant pour l’architecture et le futur 
de Bordeaux. L’atelier Zélium est né à l’initiative d’un particulier, un professionnel du spectacle, spécialisé dans la réalisation de décors 
et d’accessoires. Il rêvait d’une fabrique pour son activité, pour accueillir des collaborateurs 
et des clients, tout en louant l’usage de cet espace à d’autres créatifs, dans un esprit de synergie.

Les architectes, l’Atelier du Vendredi, Pierre-Marc Danguy et Jean Hubert, ont exercé 
en agence avant de se lancer en duo. L’atelier Zélium est leur premier projet à cette échelle, porté avec un commanditaire enthousiaste, 
à l’écoute, qui a compris la nécessité de prendre le temps pour parvenir à un résultat juste, intégré à son environnement. Le programme devait s’insérer dans un quartier résidentiel d’échoppes et convaincre les services de la Ville et les Bâtiments de France. Les architectes ont également dû rassurer les riverains vis à vis des travaux et de la nouvelle fonction de cet ancien entrepôt  : désormais, un atelier où l’on martèlerait, découperait, usinerait  !…

Afin de maîtriser les décibels, ils se sont adjoints les compétences d’un acousticien. 
Une coque étanche préserve l’extérieur et génère une très bonne inertie thermique, des lames 
de bois régulent l’intérieur, des menuiseries performantes isolent les bureaux du bruit 
des machines. Comme la charpente, seul élément d’origine conservé, toutes les structures et les solutions techniques sont apparentes. La finition est constituée par la mise en œuvre soignée 
de matériaux simples  : sapin brut, acier non traité, parpaings… Une passerelle traverse le grand volume central et relie les différents espaces. 
Le motif ajouré de son garde-corps se retrouve côté rue, où la façade en pierre assure 
la continuité urbaine tout en se distinguant 
par un portail à la patine oxydée.

Exceptionnel par son budget, l’atelier 
Zélium rejoint néanmoins les préoccupations 
des économies créatives, souvent plus fragiles. 
En se regroupant, elles échangent et se renforcent, redonnent un sens à des lieux abandonnés dans les villes. C’est aussi tout cela que raconte l’architecture d’aujourd’hui.

Maîtrise d’ouvrage Privée

Maîtrise d’œuvre Atelier du Vendredi (Pierre-Marc Danguy, Jean Hubert) et Alain Fonta, architectes DPLG

Acousticien EMACOUSTIC

Concepteur lumière Géraud Périole

Montant des travaux 795 000 € HT (hors démolition et honoraires d’architecte)

Surface SHON 520 m2 dont 200 m2 d’extension

Planning travaux Début des démolitions : novembre 2010 Livraison : mars 2012-