coup de gueule / coeur

Coup de gueule

par lucia clottes , architecte

HMO ou Achève-moi ?

L’habilitation à la maîtrise d’œuvre en nom propre… l’HMO-NP, ou plus précisément sur « l’insertion professionnelle »…
Cette année, pour cause de crise, certains de nos jeunes diplômés n’ont pas pu s’inscrire en HMO. Le choix de la structure d’accueil étant obligatoire (?) pour l’inscription.
J’ai même entendu dire que « nous » ne nous sommes pas assez investis, que la loi a été votée et qu’il est trop tard pour râler. Mais il faut absolument faire évoluer ce système, trop jeune pour être figé.
Chaque école d’architecture est libre des méthodes d’application, et toutes ne permettent pas aux jeunes d’aller à la pêche à l’entreprise à temps.
Un diplôme ADE (Architecte Diplômé d’État) en main courant juillet, et hop ! Inscriptions avant septembre pour certaines écoles… Tout cela pendant les « vacances ». Trop court.
Résultat : Beaucoup d’élèves sont dans l’impossibilité de finir leurs études ! L’improbable est arrivé, l’entreprise est désormais liée à ce point-là à la formation, et c’est trop.
Cela me fait penser au magnifique texte d’Albert Jacquard « moi, Albert Jacquard, ministre de l’éducation, je décrète : »
Pouvons-nous encore changer cela ? Les directeurs des écoles d’architecture sont souvent des confrères, alors réfléchissons ensemble. L’insertion professionnelle dure seulement 6 mois, alors pourquoi ne pas inscrire les élèves pour les cours théoriques, en attendant un peu qu’ils aient tous trouvés le prince charmant ? Par exemple…