entretien / portrait

La créativité et les techniques architecturales doivent permettre d’atteindre les ambitions de la collectivité en matière de développement durable.

par paul canet , architecte

Entretien avec Mme Martine Lignières-Cassou, maire de la ville de Pau.

Quels sont vos projets proches et futurs en matière d’aménagement du territoire et de l’urbanisme ?

La ville de Pau réalise depuis plusieurs années, en collaboration avec la Communauté d’Agglomération de Pau-Pyrénées, l’aménagement et la commercialisation de 4 grandes zones d’activités économiques à vocation multiple : tertiaire, artisanale et industrielle (ZAC Pau-Université, ZAC Pappyr, lotissement Europa et ZAC Parkway). Aujourd’hui, cette compétence est pleinement assurée par la Communauté d’Agglomération de Pau-Pyrénées qui a vocation à mener ces opérations. D’autres projets sont en cours d’étude, répartis sur tout le territoire de l’agglomération : Gan, Lons, Lescar, Pau, Idron, … L’arrivée de l’autoroute A65 constitue un gros enjeu pour l’agglomération. Certains projets sont très avancés comme la ZAC Actiparc à Billère ou la ZAC Lonstechnord à Lons et Lescar.

En matière d’habitat, la ville a concentré ses efforts sur le quartier du Hameau avec l’opération des Jardins du Laü mixant collectif, individuel, privé, social, locatif, accession. D’autres études vont être lancées, dans ce même quartier mais aussi sur des sites en reconversion ou sur des «  dents creuses  ». Là encore, en matière de logements, la Communauté d’Agglomération de Pau-Pyrénées intervient sur de nombreuses communes afin de réaliser des programmes de logements mixtes intégrant une dimension sociale : Pau, Ousse, Idron, Mazères, Billère, Gan …

Votre commune est implantée près d’un cours d’eau, l’aménagement des rives et les lieux à créer sont-ils envisagés, et sous quelles formes  ?

Sur ce point, la ville s’adosse au programme Porte des Gaves, porté par la Communauté d’Agglomération Pau-Pyrénées qui vise à faire de ce secteur, un nouveau quartier au coeur d’agglomération, en phase avec les enjeux de développement durable. Pour aménager le futur quartier Porte des Gaves, l’étude de définition est en cours. Cette étude vise à décliner un projet global dont la mise en oeuvre s’étalera sur une vingtaine d’années.

Elle est complétée par un schéma d’aménagement et de valorisation des berges du Gave de Pau qui sera approuvé en 2010. Il s’agit notamment d’identifier les endroits à protéger strictement puis d’édicter des principes d’aménagements permettant de concilier la préservation de l’espace avec les aménagements existants et à venir. Les premiers chantiers de restauration des milieux pourraient être engagés dès 2010.

Quelle est votre politique urbaine et architecturale actuelle de développement durable dans les domaines de réhabilitation et de développement urbain ?

Cette politique est en cours de construction et vise à aménager la ville en prenant en compte des impératifs de développement durable. C’est un chantier énorme qui s’ouvre. Dès 2009, 3 AEU (Approche Environnementale de l’Urbanisme) sont lancées sur des opérations d’habitat et de développement économique, en lien avec l’agglomération. Un référentiel de qualité environnemental sera introduit dans chaque programme d’aménagement et de construction. Ces exigences s’appliquent déjà à la commercialisation du lotissement Europa, au nord est de la ville.

Nous avons également décidé de généraliser la démarche HQE et d’établir pour chaque construction nouvelle, le profil environnemental du bâtiment à construire. Nous mettons en place des outils d’évaluation des programmes d’aménagement et de construction.

Enfin, la ville a décidé de généraliser l’intégration des clauses sociales et environnementales dans les marchés publics. L’aménagement et l’architecture sont bien sûr concernés. La démarche d’Agenda 21 qui vient d’être lancée confortera ces orientations. Dans ces domaines, la créativité et les techniques architecturales doivent permettre d’atteindre les ambitions de la collectivité en matière de développement durable.

Quelle est la place des architectes dans votre politique de marchés publics ?

La ville de Pau souhaite promouvoir la qualité de l’insertion des constructions publiques sur son territoire. Dans ce cadre elle estime que les architectes peuvent contribuer à la mise en cohérence de l’action de la municipalité. Le recours à leur compétence au travers de consultations régies par le code des marchés publics est un moyen de parvenir à optimiser le dialogue entre la Maîtrise d’Ouvrage Publique et la Maîtrise d’Oeuvre Privée.

Nous voulons renforcer ce dialogue en structurant mieux les services de la collectivité. En effet la qualité du «  Vivre en ville  » passe par la bonne compréhension réciproque des enjeux et des objectifs des intervenants ainsi que de la commande et de son expression. Une maîtrise d’ouvrage publique de qualité constitue le socle d’une bonne collaboration avec les concepteurs privés. C’est un axe fort de notre action qui permettra aux architectes de s’exprimer pleinement dans une dynamique partagée.

  • Madame la députée-Maire de Pau, Martine Lignières-Cassou,

    Madame la députée-Maire de Pau, Martine Lignières-Cassou,

    Crédit photo : D.Sorbé