page image

La beauté de l’utile

Salle des fêtes de Moirax (Lot-et-Garonne)

par Benoît HERMET, concepteur-rédacteur

Moirax. 1 143 habitants. Son prieuré très prisé pour les mariages, ses matchs et ses troisièmes mi-temps de rugby. Quand il a souhaité installer la nouvelle salle des fêtes à l’entrée du village, M. le Maire ne voulait ni d’un pastiche local ni d’un bâtiment spectacle. Il voulait également des vestiaires homologués et profiter de la proximité de terrains de sports existants.

Benoîte Doazan et Stéphane Hirschberger, lauréats du concours en 2006, «  nichent  » le projet sur des pentes étagées, isolant d’un côté les bruits de la fête de ceux de la route, ouvrant de l’autre sur les horizons de la vallée de la Garonne. La grande salle, dépouillée, peut recevoir un vin d’honneur, une réception, un concert… Depuis son inauguration au printemps 2009, le carnet de bal du bâtiment est réservé à l’année. «  Il vieillit bien  », assure Benoîte Doazan, qui avoue faire un crochet pour le voir quand elle se rend sur d’autres chantiers plus au sud de la région.

Simplicité, clarté, robustesse. Un matériau a été choisi par fonction  : charpente métallique et remplissage bois pour la construction principale  ; vestiaires en béton brut  ; annexe en pierres. Il n’y a pas d’enduit, rien n’est caché. «  Les moyens ont été mis dans la matière, la qualité des menuiseries, les économies d’énergie, explique Stéphane Hirschberger. Et cette vérité va bien avec la campagne, avec une certaine beauté de l’utile qu’on retrouve dans les granges,

les hangars, les séchoirs à tabac…  » Benoîte et Stéphane tenaient à ce que leur «  petit équipement culturel  » – c’est ainsi qu’ils le définissent – soit accueillant, pas intimidant. Comme il fait très chaud en été au sud d’Agen, et particulièrement sur les hauteurs de Moirax, la terrasse surmontant les vestiaires se couvre de parasols. Et les architectes aiment cela  : que les gens s’approprient leur travail, que l’architecture se raconte à travers de nouvelles voix.

Maîtrise d’ouvrage & maîtrise d’ouvrage déléguée

Ville de Moirax et SEM 47

Maîtrise d’œuvre

ADH architectes [Doazan + Hirschberger & associés], Bordeaux

ALTIA acousticien

CETAB bet tce, économiste

Montant des travaux

1,4 M euros ht

Surface SHON

Surface totale : 920 m2

Planning travaux

Concours : juillet 2006

Études : octobre 2006-juillet 2007

Réalisation : janvier 2008-avril 2009

Livraison : avril 2009

Démarche HQE

Le projet s’inscrit dans une démarche haute qualité environnementale pragmatique et non ostentatoire. L’implantation dans la pente fait de l’« annexe » (cuisine, sanitaires, rangements) une réserve d’inertie en l’enterrant à moitié. La ventilation naturelle de la grande salle s’effectue par un jeu d’ouvertures s’appuyant sur les vents dominants. Les eaux de pluie sont récoltées pour un usage sanitaire et l’arrosage des plantations. Des panneaux d’ECS (Eau Chaude Sanitaire) solaires sont disposés sur le toit. Le bilan écoénergétique est amélioré par une ventilation double flux.