ARCHITECTURE ET CULTURE : "QUI NE PARLE PAS DE COMMUNICATION ?"

par cfaa

CONTEXTE GÉNÉRAL

« Qui ne parle pas de communication ? » Ce terme de communication, s’il n’est pas aujourd’hui galvaudé peut sembler désuet, mais vous architectes et professionnels du cadre de vie, maitrisez -vous cet outil ? Etes-vous boulimique de « communication » ? ou au contraire pensez-vous que la bonne production se suffit-elle à elle même ? Mesurez-vous l’impact de votre communication sur le développement de l’agence, de votre réseau ?

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES DE LA FORMATION

Les enjeux de cette journée sont multiples : • Réaliser l’évolution de la communication du métier d’architecte et évaluer son rapport à l’outil • Confronter les réalités des agences d’architecture aux enjeux communicationnels contemporains • Identifier les outils de communication à la portée des architectes afin de choisir en connaissance de cause quel usage en faire • Mesurer l’impact sur le public et la profession de votre production d’images • Analyser cette production pour développer une stratégie de communication

FORMATEURS / INTERVENANTS

> Jean-Louis VIOLEAU, Sociologue. Chargé de recherches au laboratoire Architecture-Culture-Société, École d’architecture de Paris-Malaquais-CNRS. Auteur de : Les 101 mots de l’utopie à l’usage de tous, Archibooks / Architecture contemporaine en Bretagne, XXe / Notre histoire Europan à 20 ans, des architectes et d’Europan en France / Situations construites, "Était situationniste celui qui s’employait à construire des situations", 1952-1968 / Les architectes et Mai 68 Éd. Recherches

> Marie DE LA MARQUE, Consultante en communication et marketing. Diplômée de Sciences–Po Paris, Professeur à l’INSEEC et Sup de Pub, Formatrice au Conservatoire National des Arts et Métiers.

> Jean-François MARCHEGUET, Associé de l’agence ARTEFACTORY, Graphisme et Design.

> Hervé ABBADIE, Photographe d’architecture. Français reconnu par les plus grands architectes Européens et la presse. Il développe une œuvre graphique et subtile sur le paysage urbain, s’exprime dans des lieux en mutation en nous donnant à découvrir, sans utiliser d’artifices, un ordre inhérent à l’équilibre de l’univers, et qui transparaît même au sein d’un chaos supposé. Il rénove notre regard sur le paysage urbain en faisant ressortir la pureté des lignes et le graphisme des enchevêtrements de surfaces et de matières. Son travail unique sur le chantier de réhabilitation du grand Palais est exemplaire de ces deux caractéristiques de son œuvre quand il puise son esthétique dans la répétition systématique des lignes et envoûte par la présentation d’un labyrinthe d’ombres et de couleurs.

Coordination séminaire : Hubert Dubois, architecte DPLG

PUBLIC-CIBLE & PRÉ-REQUIS

Architectes, étudiants, communicants et tout professionnel du cadre de vie.

PROGRAMME

PARTIE 1 / COMMUNIQUER SON TRAVAIL, À QUELS FINS ?

> L’évolution de la communication de l’architecture Le systéme des prix d’architecture, des publications par Jean-Louis Violeau > Les outils de communication ( de qui parler, à qui parler, comment lui parler ) La prise de conscience de l’absence de communication usuelle dans le secteur de l’architecture Les raisons de la difficulté de communiquer en architecture C’est pourtant un secteur dont « on » parle… De quoi parler ?, à qui parler ? , comment lui parler ? : des projets, des réalisations, des publications, des collaborateurs…

Cocktail / buffet – Projections réalisations d’Artefactory, œuvres photographiques d’Hervé ABBADIE

PARTIE 2 / COMMENT COMMUNIQUER SON TRAVAIL ?

> L’image à tout prix La production d’image de synthéses par Jean Francois Marcheguet / Artefactory > La photo d’architecture et sa reconnissance par Hervé Abbadie > Synthése de la journée par Jean-Louis Violeau