carte blanche

Quelle belle aventure Humaine  !

par Laurent ESTAUN, architecte, associé de la société EURL ESTAUN ARCHITECTURES, St Geours de Maremne (40 230) - Inscription à l’Ordre : 080655.

Carte blanche pour s’exprimer… Voilà une excitante et très vaste invitation à laquelle j’ai été convié à répondre. C’est tout d’abord avec un immense plaisir que j’ai reçu cet appel de l’Ordre m’invitant à communiquer sur le sujet que je souhaite.

C’est à ce moment-là que les idées se manifestent et que l’exercice devient plus difficile… En effet de nombreux sujets alors se bousculent, s’entrecroisent, se mélangent créant comme une certaine musique dodécaphonique…

Je ne parlerai pas des difficultés auxquelles le métier est soumis, des pressions de toutes parts que nous pouvons connaître en tant que chef d’entreprise, ou bien d’autres problématiques certainement liées à l’époque  : la rapidité, la vitesse, l’empressement…

En revanche cette tribune m’invite à prendre le temps… à interrompre le rythme d’une journée au cours de laquelle, en tant qu’architecte, nous sommes tellement sollicités, que peu de place est laissée à la créativité ou au projet architectural.

C’est à ce moment-là que je prends le temps et que je remets en perspective tout ce qui m’est arrivé depuis que j’ai créé mon agence dans les landes en février 2014… voilà peu de temps me direz-vous  ? À ce moment précis, ce n’est pas le temps qui m’importe mais plus l’intensité avec laquelle tout se déroule depuis.

Une intensité incroyable, où les journées passent et jamais ne se ressemblent… Chaque jour qui se déroule est un enrichissement permanent… C’est là que je mesure que, dans ce développement de soi que nous offre ce métier, nous avons la chance immense d’être le chef d’orchestre d’une certaine musique… celle d’un rythme que nous créons autour des projets qui nous sont confiés.

Je dois vous avouer que je me sens très heureux de m’être installé et de tenter cette belle aventure d’architecte. C’est une décision qui a, pour ma part, nécessité du temps. Longtemps freiné par l’idée que nous ne sommes pas suffisamment préparés à certains aspects de la profession dès notre sortie de l’école… Mais c’est un choix qui s’est finalement naturellement imposé à moi.

Ce que je comprends également c’est que nous sommes à la croisée de tellement de corps de métiers que nous ne sommes jamais seuls face aux difficultés techniques ou autres, auxquelles nous devons répondre… Le projet architectural est un vrai travail d’équipe nourri par l’intervention de chacun des protagonistes. C’est alors un cercle vertueux qui se met en place, toujours au service de la qualité du projet architectural, de sa poésie, et de sa fragilité.

Dessiner un projet, le concevoir, accompagné par tous ces acteurs qui nous entourent… Je pense à la maîtrise d’ouvrage tout comme aux artisans avec lesquels je partage de beaux moments pour parfaire des solutions diverses et variées… Quelle belle aventure humaine  !

Souvent je me répète que si tout cela ne devait durer qu’un temps, alors quel bon temps déjà passé ensemble et surtout quel plaisir  !

C’est à ce moment-là que j’invite alors chaque jeune architecte qui le souhaite, à ne pas avoir de crainte quant à l’idée de ce que le métier peut nous réserver… au contraire  ! Venez dans nos agences, partageons nos parcours et nos expériences. J’apprends, chaque jour d’avantage, que ce métier est généreux à qui sait donner…

Il est maintenant temps pour moi de refermer cette douce et belle parenthèse, de revenir à des choses plus pragmatiques.

Le téléphone sonne… un mail arrive… un compte rendu de chantier se fait attendre  !

Au plaisir de croiser nos parcours chers consœurs et confrères.