page image

Fenêtres sur cour

Atelier d’architectes Kocken et Duvette.Anne Coquel architecte associée

par Benoît Hermet, rédacteur journaliste

Un projet intégré qui reste contemporain. Tel serait le fil d’Ariane de l’école maternelle Édouard Lacour, à Agen, réalisée par l’agence bordelaise Kocken et Duvette avec l’architecte lot-et-garonnaise Anne Coquel. « Nous avons toujours le souci de créer des bâtiments à échelle humaine », expliquent Jean-Henri Kocken et Camille Duvette, qui ont à leur actif d’autres établissement scolaires et des instituts thérapeutiques.

Voisine de l’école élémentaire, la maternelle a été reconstruite à la place de l’ancienne, trop vétuste, dans un quartier de maisons des années 1960 dont elle reprend le vocabulaire : une partie basse minérale et un étage avec balcon. Ici, c’est une terrasse qui reçoit un jardin pédagogique et donne sur une cour aux grands arbres. Déjà existante, appréciée des enfants et des enseignants, celle-ci est au c ?ur du programme architectural.

On aperçoit la cour depuis la rue, à travers le hall vitré qui relie les deux bâtiments constituant la nouvelle école. D’un côté, la cantine et la salle de motricité servent également aux réunions de quartier. De l’autre, les classes sont orientées à l’ouest, comme avant, pour la lumière et la vue sur la cour. L’ensoleillement est géré par des stores automatisés, la chaleur limitée par un toit végétalisé et des murs intérieurs en béton.

La Garonne n’étant pas très loin, la règlementation imposait de surélever les nouveaux bâtiments d’un mètre. Les architectes ont traité les rampes et les accès pour personnes à mobilité réduite par des jeux de niveaux. Ces clins d’ ?il visuels résonnent avec les fenêtres aux multiples tailles, soulignées de cadres blancs ou de stores colorés. La réussite du projet repose également sur les savoir-faire des entreprises locales : béton, ossature bois, métallerie… Côté rue, des galets de Garonne habillent les façades d’un rempart protecteur. Côté cour, le bardage bois poursuit cette simplicité des matériaux. Récompensée par un prix du CAUE de Lot-et-Garonne, cette école a les qualités d’un équipement public destiné aux premiers apprentissages. Un budget et des délais respectés, du sur mesure et de la sincérité.

Démolition et reconstruction de l’école maternelle Édouard Lacour (Lot-et-Garonne)

Maîtrise d’ouvrage Ville d’Agen

Maîtrise d’oeuvre Atelier d’architectes Kocken et Duvette, Anne Coquel architecte associée

Montant des travaux 2 113 755 € HT (avec démolition, hors honoraires)

Surface SHON 1 212 m²

Planning travaux 11 mois Livraison : juin 2013