Culture

Dès le XVIIIème siècle, la mode d’une villégiature curative, avant d’être celle de loisirs élitistes, voit le jour en Europe. Villes d’eaux comme les stations des Pyrénées, villes d’hiver comme Pau ou Arcachon, ou villes balnéaires comme Royan, toutes ces stations aux vocations différentes se développent autour d’architectures aux traits communs et des programmes privilégiés comme l’hôtel, la villa, ou le casino. La démocratisation de ces pratiques sera très lente avant d’évoluer, après la seconde guerre mondiale vers une civilisation de loisirs. Cette nouvelle occupation du territoire à des fins touristiques donne naissance à des villes nouvelles comme La Grande Motte et à une architecture balnéaire qui transforment durablement les paysages côtiers français.

En partenariat avec la Ville de Pau /Mission Ville d’Art et d’Histoire et l’Ordre des Architectes.